Labouchedu.net

Une décision très attendue doit être rendue lundi 1er mars par la 32e chambre correctionnelle du tribunal de Paris : l’ancien président de la République Nicolas Sarkozy sera-t-il relaxé ou condamné dans l’affaire des « écoutes » ?

  • Quelle est l’origine de l’affaire ?

Nicolas Sarkozy est suspecté d’avoir tenté d’obtenir d’un magistrat à la Cour de cassation, Gilbert Azibert, des informations confidentielles le concernant, voire de faire annuler la saisie de ses agendas présidentiels après avoir obtenu un non-lieu dans l’affaire Bettencourt. Gilbert Azibert, avocat général dans une chambre civile, n’intervenait pas directement dans ce dossier mais il aurait joué de ses relations. En échange, M. Sarkozy aurait promis d’intervenir en faveur du magistrat pour qu’il obtienne un poste de prestige à Monaco.

Facebook Comments Box
%d blogueurs aiment cette page :